> > Répit : confier son enfant pour souffler
Répit : confier son enfant pour souffler 2020-07-29T17:27:00+00:00

Répit : confier son enfant pour souffler

Le répit, c’est confier son enfant pour souffler et prendre du recul, pour mieux repartir ensuite. Le quotidien avec un enfant handicapé est généralement très rempli : pas le temps de souffler, moins de temps pour la fratrie, peu de temps pour soi… Il est normal de ressentir le besoin de confier son enfant pour se reposer. De nombreuses solutions en faveur du répit existent pour que vous puissiez confier votre enfant.

Sommaire : 

Les plateformes de répit : pour vous aider dans vos recherches

Avant d’entamer vos recherches, sachez qu’il existe des solutions pour vous accompagner et vous orienter vers des structures proposant du répit. Ce sont ce qu’on appelle les “plateformes de répit”. Ce ne sont donc pas des lieux de répit, mais un service qui vise à faciliter l’accès au répit pour les aidants. Le but d’une plateforme de répit est de vous aider à trouver une solution de répit qui soit la plus adaptée possible à vos besoins et de vous accompagner dans les démarches à faire avant d’avoir accès au répit. Ce sont ces plateformes qui connaissent bien l’offre de répit sur votre territoire : accueil temporaire dans un établissement spécialisé pour les enfants handicapés, établissements spécialisés dans le répit pour les aidants,…

Les établissements spécialisés dans l’accueil de répit

Maisons de répit, haltes répit,… Ces structures sont spécialisées dans l’accueil de répit dans le sens où elles proposent d’accueillir votre enfant de façon temporaire pour que vous puissiez souffler. Chacunes de ces structures ont des fonctionnements différents : certaines maisons de répit vont accueillir seulement votre enfant handicapé de manière temporaire, d’autres vont proposer de vous accueillir avec votre enfant afin de partager des temps ensemble, sans devoir assurer les tâches lourdes du quotidien comme les soins. Certains établissements spécialisés dans l’accueil de répit proposent de l’accueil temporaire régulier (une fois par mois par exemple).

Les associations de garde temporaire 

Il existe aussi des associations spécialisées dans la garde temporaire d’enfants handicapés. Généralement, l’enfant y est accompagné par des bénévoles de l’association. Plus rarement, vous pourrez y rencontrer des professionnels. Chaque association spécialisée dans la garde temporaire d’enfants handicapés est différente. Certaines peuvent proposer de venir à domicile, d’autres proposent des gardes groupées, des activitées, des sorties,… La principale différence entre les associations de garde temporaire et les établissements spécialisés dans le répit est que les activités d’une association ne sont pas contrôlées par l’État. 

Les établissements spécialisés qui ont des places d’accueil temporaire

Certains établissements médico-sociaux (IME, IEM, ITEP) accueillent des enfants sur le long terme mais également de manière temporaire (jusqu’à 90 jours par an). Il est cependant nécessaire de posséder une orientation de la MDPH pour que votre enfant y soit accepté de manière temporaire. L’avantage de la garde temporaire dans un établissement médico-social est que votre enfant sera accompagné par une équipe de professionnels du handicap. Les listes d’attente pour l’accueil temporaire peuvent cependant être assez longues.

La CNSA prévoit cependant de sortir prochainement un site permettant de répertorier en temps réel les places de répit disponibles dans les établissements médico-sociaux. 

Les solutions de garde classiques 

Les crèches et garderies : Pour les enfants de moins de 6 ans, il est possible de demander aux crèches un accueil ponctuel. Quant aux haltes-garderies, elles sont normalement conçues pour être flexibles et répondre à des besoins ponctuels. N’hésitez pas à contacter les pôles petite-enfance même pour un accueil ponctuel.

Un de vos proches ou un baby-sitter :  Comme pour tous les enfants, n’oubliez pas de faire appel à vos proches, famille, voisins… ou même à une baby-sitter, pour garder votre enfant de temps en temps. Ce n’est pas parce que l’enfant a des besoins spécifiques que vous ne pouvez pas demander de l’aide. La question est de savoir ce dont l’enfant a besoin pour être bien, et ensuite de réfléchir à qui pourrait le garder dans de bonnes conditions. Les proches peuvent avoir des difficultés à imaginer quelles activités proposer à votre enfant, n’hésitez pas à leur faire des suggestions, cela les aidera de comprendre ce qu’ils peuvent faire ou non avec votre enfant.

Les lieux de vacances adaptés pour les enfants handicapés

Si vous avez besoin de souffler, pourquoi ne pas chercher une structure qui propose d’accueillir votre enfant pour des vacances, sans vous ? Il est souvent difficile d’accepter d’avoir besoin de se reposer, et il est naturel de culpabiliser, surtout lorsqu’on voit déjà peu son enfant en semaine. Mais tout le monde y gagne : l’enfant voit de nouvelles choses, se fait de nouveaux copains, et vous, vous vous reposez !

Il existe différents types de solutions pour les vacances. Elles sont généralement payantes, parfois coûteuses, mais des prises en charge sont possibles. Découvrez toutes les possibilités de vacances adaptées dans notre section “Loisirs et Vacances”

Les services à domicile 

Certains services à domicile proposent d’intervenir pour de la garde à domicile. Une personne de confiance qui est un professionnel, vient vous relayer à votre domicile, et garde l’enfant ou le jeune pendant votre absence. La personne peut rester quelques heures ou parfois jusqu’à 48 heures.

Retrouvez la chronique de Vivre FM, en partenariat avec Handissimo, sur « Bulle d’R », un service de répit en région lyonnaise.

Personnellement je ne me reconnais pas dans le terme « aidant », c’est bizarre de se dire qu’on aide son enfant. Mais par contre, il y a plein de choses prévues pour les aidants près de chez moi. Donc une fois qu’on a compris qu’on était un aidant, ça permet de chercher au bon endroit.

Pierre, papa de Lucas, 16 ans.