Les services à domicile 2019-09-02T17:27:20+00:00

Les services à domicile : se faire aider pour la vie quotidienne

Faire appel à un service à domicile, permet d’avoir des professionnels qui viennent à domicile pour s’occuper des soins quotidiens de l’enfant, comme par exemple : l’aide au lever et au coucher, l’aide aux repas, l’aide à la toilette, ou de la surveillance…

Certains services à domicile peuvent aussi garder l’enfant tout simplement pendant la journée (voir la partie « répit »). Les services à domicile ne s’occupent pas des soins qui nécessitent un infirmier (changer des pansements, faire une toilette compliquée…). Ce sont les Services infirmiers à domicile (SSIAD) qui font cela.

Selon l’orientation de la MDPH.

Si vous ressentez ce besoin d‘aide, il faut faire une demande de PCH (prestation de compensation du handicap) pour financer de l’ « aide humaine ». La notification MDPH vous indiquera le nombre d’heures qui vous est accordé (par exemple 7 heures par semaine). Vous pouvez alors contacter un service à domicile en expliquant le besoin et le nombre d’heures qui vous sont accordées. Vous pouvez aussi employer un salarié en direct, le déclarer et envoyer les feuilles de paye à la MDPH pour être remboursé.

Pour les enfants et personnes qui ont besoin d’aide dans leur vie quotidienne, que les parents et proches ne peuvent pas ou plus assurer eux-mêmes (car c’est trop long, trop lourd, trop difficile…). Ce besoin peut être ponctuel ou dans la durée.

Des auxiliaires de vie sociale.

Une aide à domicile qui vous soulage lorsque c’est trop lourd de faire tout soi-même.

Une organisation à prévoir car les professionnels ne peuvent pas venir à toute heure, il faut programmer les interventions. Quelqu’un (que vous ne connaissez pas) vient chez vous pour vous aider ; il faut pouvoir accepter cette aide et ne pas avoir peur d’être jugé. C’est parfois difficile !

Le service est financé par le Département. Parfois il y a un reste à charge pour les familles, c’est-à-dire un coût non remboursé, à payer.

« aide humaine » : il s’agit de l’aide apportée par une personne qui vient aider la personne handicapée. Elle s’oppose à l’ « aide technique », c’est-à-dire le matériel dont l’enfant peut avoir besoin, et aux autres aides (transport…).