>>Les professionnels en libéral pour une rééducation ou des soins psychologiques
Les professionnels en libéral pour une rééducation ou des soins psychologiques 2018-08-02T17:06:01+00:00

Les professionnels en libéral pour une rééducation ou des soins psychologiques

Pour quoi faire ? Comment les trouver ?

Un professionnel en libéral, ou un « libéral », c’est un professionnel qui a un cabinet en ville et non pas à l’hôpital ou dans une structure avec une équipe (CAMSP, CMPP…). Ces professionnels ont différentes spécialités : orthophonistes, psychomotriciens, psychologues, éducateurs, …. (renvoyer vers la page définitions). Chacun est spécialisé pour rééduquer certains troubles de l’enfant. Les rééducations se font par des séances de travail : le professionnel fait faire des exercices à l’enfant pour le faire progresser selon l’objectif visé.

Pour les psychologues, il ne s’agit pas d’exercices mais de séances pendant lesquelles le professionnel et l’enfant parlent ensemble (pour les enfants qui parlent).

Par exemple avec un orthophoniste, l’enfant travaillera, souvent de façon ludique et avec du matériel adapté, pour progresser dans sa façon de s’exprimer, d’écrire, de comprendre, … Même les enfants qui ont des difficultés importantes et ne parlent pas, peuvent bénéficier de l’aide d’un orthophoniste pour travailler sur la communication, la respiration, la mastication, l’expression par le chant…

Avec un psychologue, l’enfant pourra apprendre à mieux se connaitre, à exprimer ses sentiments, à trouver des ressources en lui pour surmonter une difficulté…

Comment se passent les séances ?

L’enfant rencontre régulièrement le professionnel lors de séances (entre 30 minutes et une heure généralement) au cours desquelles il travaille avec lui, pour progresser.

Avant de mettre en place des séances de rééducation, l’enfant passe généralement un bilan, soit avec le même professionnel, soit avec un autre (voir partie « diagnostic »). Grâce à ce bilan, le professionnel sait quels sont les points forts et les difficultés de l’enfant, et il peut décider quel type de rééducation il va proposer à l’enfant.

Le professionnel fait régulièrement le point avec vous sur les progrès de l’enfant. Ensemble, et avec le médecin qui suit l’enfant, vous décidez alors soit de continuer les séances, soit d’arrêter, soit de chercher un autre professionnel (par exemple quelqu’un de plus spécialisé).

L’enfant peut être suivi par plusieurs professionnels

Un enfant peut être suivi par plusieurs professionnels s’il en a besoin (par exemple un orthophoniste, un psychomotricien et un kiné).
Entre une prise en charge par un SESSAD / Renvoyer vers le lien SESSAD et une prise en charge par des professionnels en libéral, la question se pose souvent.

La différence essentielle est que dans un SESSAD, tous les spécialistes sont présents, connaissent l’enfant, et travaillent ensemble pour proposer les meilleurs choix pour l’enfant ; c’est un peu une solution « clé en main » ou « tout en un » ! Avec des professionnels en libéral, ce sont les parents qui s’occupent de coordonner les soins, c’est-à-dire les organiser, vérifier que le nombre de séances pour l’enfant n’est ni trop faible ni trop élevé, etc. A chacun ce qu’il préfère, et souvent c’est la taille de la liste d’attente en SESSAD qui oblige à s’organiser avec des professionnels libéraux.

Tous les enfants, quelle que soit l’importance de leurs difficultés, peuvent avoir besoin de rééducations.

Il faut prendre rendez-vous directement, avec une ordonnance d’un médecin. Il est même possible de prendre rendez-vous sans ordonnance si l’on pense que c’est nécessaire, mais ce ne sera pas remboursé par la sécurité sociale.

  • Tous les professionnels peuvent exercer en libéral.
  • Généralement on consulte des professionnels en libéral soit pour les consultations remboursées par la sécurité sociale, soit quand les listes d’attente sont trop longues à l’hôpital ou dans les CAMSP et les CMPP et les autres lieux de consultation, soit quand c’est plus simple en terme d’organisation pour la famille, soit quand il y a de bons professionnels libéraux reconnus près de chez nous.
  • Pour les bilans non remboursés, le médecin tient compte aussi de nos moyens financiers avant de nous conseiller de consulter ces professionnels.
  • Une simple ordonnance suffit pour prendre rendez-vous.
  • Les rendez-vous sont généralement plus rapides à obtenir que dans les CAMSP ou les CMPP.
  • Certaines séances sont remboursées par la sécurité sociale si votre médecin vous les prescrit : orthophonie, orthoptie, kinésithérapie.
  • SI votre enfant est reconnu en situation de handicap, vous pouvez demander à la MDPH une participation à certains frais : consultations, transport… Attention, tout ne sera pas pris en compte.

Les professionnels libéraux ne sont pas forcément compétents pour rééduquer un trouble lorsque l’enfant a un handicap ; il est conseillé de vérifier que les professionnels libéraux que l’on choisit s’y connaissent bien dans le ou les troubles de notre enfant et utilisent les bonnes méthodes.

  • Remboursé par la sécurité sociale pour certaines consultations si elles sont prescrites par un médecin : orthophonie et orthoptie et kinésithérapie.
  • Pour les autres (psychomotricité…), les séances sont payantes, compter environ 35 à 50 euros par séance.
  • Une prise en charge partielle est proposée par certaines mutuelles.
  • A noter que si l’enfant est dans un établissement ou un service médico-social (SESSAD, IME…), il n’est normalement pas possible de se faire rembourser les séances que l’on souhaite en plus de la prise en charge par l’établissement ou le service.