Les établissements pour enfants aveugles ou malvoyants 2019-11-27T10:09:16+00:00

Les établissements pour enfants aveugles ou malvoyants

Les instituts pour déficients visuels sont des établissements spécialisés qui accueillent des enfants aveugles ou malvoyants, pour qui une scolarité dans un établissement scolaire ordinaire n’est pas adaptée.

Les élèves peuvent faire toute leur scolarité dans l’établissement, ou alors progressivement basculer vers une scolarité dans une classe ordinaire, selon leurs capacités et les autres troubles associés éventuels.

Qu’est-ce que les enfants font dans ces établissements ?

Tout d’abord, ils y sont scolarisés, comme tous les enfants. La scolarisation inclue le plus souvent l’apprentissage du braille et la mise en place des aides techniques indispensables (manuels adaptés, outils numériques…)

En plus, l’établissement propose tout un accompagnement éducatif et des soins, selon les besoins de l’enfant, par exemple :

  • Apprentissage de l’autonomie dans la vie quotidienne
  • Apprentissage de l’autonomie dans les déplacements
  • Suivi médical de la vision
  • Activités variées permettant de prendre confiance en soi, d’apprendre d’autres compétences, et de savoir se comporter avec les autres (sport, activités culturelles, sorties, loisirs…)
  • Aide psychologique
  • Soins et rééducations (orthophonie, …)
  • Suivi social pour l’accès aux droits, à la formation, au logement, à la suite du parcours

Pour les plus âgés, une préparation à une formation ou à l’apprentissage d’un métier est organisée.

Comment se passent les journées ?

Les enfants et les jeunes sont répartis dans des petits groupes généralement de 6 à 10 enfants, par âge ou selon les activités qui leur sont proposées. Certaines activités sont organisées dans les locaux de l’établissement, d’autres à l’extérieur.

Les enfants se rendent à l’établissement en journée. Certains établissements peuvent proposer aussi un internat, c’est-à-dire la possibilité de dormir dans l’établissement. L’internat est généralement utile pour les enfants qui habitent loin de l’établissement, pour les familles qui ont besoin de confier l’enfant certains soirs de la semaine, et pour les enfants qui ont besoin d’apprendre les gestes de la vie quotidienne (faire sa toilette, s’organiser pour préparer ses affaires…).

Sur notification de la MDPH.

Pour les enfants aveugles ou malvoyants de 3 à 20 ans, avec ou sans troubles associés, pour qui une scolarité dans une école ordinaire n’est pas adaptée.

  • enseignant spécialisé
  • médecin (ophtalmologiste, pédiatre, pédo-psychiatre)
  • orthophoniste
  • psychologue, neuropsychologue
  • ergothérapeute
  • psychomotricien,
  • assistante sociale
  • éducateurs
  • instructeur en locomotion: apprend à se déplacer
  • Infirmiers
  • Surveillants de nuit pour l’internat
  • aide à la vie journalière (AVJiste – aide le jeune à devenir autonome dans la vie quotidienne)

 

  • Un taux d’encadrement important : un adulte pour 3 à 4 jeunes généralement.
  • Un enseignement adapté aux difficultés de l’enfant, lui permettant d’acquérir les techniques de compensation de son handicap
  • La plupart des établissements sont jumelés avec des services qui interviennent dans les écoles et collèges de la zone (SAAAS ou S3AS), ce qui permet aux enfants d’envisager cette possibilité
  • Le transport est organisé et pris en charge par l’établissement

Il y a peu d’établissements en France (environ 30), donc la distance au domicile est parfois importante ; l’internat peut s’avérer utile dans ce cas pour éviter de trop longs trajets.

Financé par la sécurité sociale, donc gratuit pour les familles y compris le transport et les repas.

SAAAS :  Service d’Aide à l’Acquisition de l’Autonomie et à la Scolarisation.

INJA : l’Institut National des Jeunes Aveugles est un institut pour enfants aveugles ou malvoyants situé à Paris. Il a la particularité d’être un établissement public rattaché au ministère des affaires sociales et de la santé

Quelles autres solutions pourraient vous être utiles ?