> > > Crèches collectives
Crèches collectives 2019-11-04T15:26:00+00:00
crêche enfant handicap

Des crèches collectives
qui accueillent tous les enfants

Les crèches, haltes-garderies et jardins d’enfants sont des lieux d’accueil pour les enfants qui ne vont pas encore à l’école. La loi précise que tous les enfants peuvent aller dans les lieux d’accueil collectif, puis à l’école. Il faut donc d’abord demander à votre crèche de quartier si, en fonction des besoins de votre enfant, elle est en mesure de l’accueillir.

Dans ces structures, l’enfant est accueilli soit tous les jours, soit occasionnellement, selon les besoins des parents et les places disponibles.

Les équipes qui s’occupent des enfants doivent normalement être capables d’accueillir des enfants avec des besoins spécifiques ou en situation de handicap ou malades, mais ce n’est pas toujours le cas. Parfois un document est rédigé avec le pédiatre, les parents et l’équipe de la crèche pour expliquer ce qui va être organisé spécialement pour notre enfant afin qu’il soit en sécurité (le PAI*).

Certaines crèches sont spécialement organisées et les équipes formées, pour accueillir des enfants en situation de handicap ; c’est généralement plus facile de leur confier notre enfant.

Contactez directement la structure pour voir d’abord s’il y a une possibilité, puis demandez quelles démarches effectuer. Parfois il faut passer par la mairie.

Pour les enfants de 0 à 6 ans. Les enfants de 0 à 3 ans sont accueillis jusqu’à leur scolarisation. Certains enfants en situation de handicap peuvent être accueillis jusqu’à 6 ans.

  • Employées de crèche
  • Auxiliaires de puériculture
  • Éducatrices de jeunes enfants
  • Infirmière
  • Médecin
  • Ce mode de garde est généralement peu cher, sauf dans les micro-crèches.
  • L’enfant est accueilli en collectivité avec d’autres enfants.
  • Pas besoin de faire de démarches auprès de la MDPH.
  • Comme pour tous les parents, le manque de places en crèche oblige parfois à chercher d’autres solutions d’accueil.
  • Parfois, le handicap de l’enfant est trop important, ou les locaux ne sont pas assez bien aménagés, ou l’équipe n’est pas suffisamment formée pour accueillir l’enfant. Il faut alors chercher une autre crèche ou une autre solution d’accueil.

Le coût est variable d’une ville à l’autre, d’une structure à l’autre et dépend le plus souvent des revenus de la famille. Pour les crèches municipales, la participation financière des familles ayant un enfant en situation de handicap est moins élevée que le barème annoncé : c’est l’échelon immédiatement inférieur du barème qui est appliqué.

PAI : Projet d’Accueil Individualisé. Il s’agit d’un document écrit qui précise les modalités de la vie quotidienne pour votre enfant lorsqu’il est accueilli dans la crèche : comment seront gérés ses repas, ses traitements, ses soins etc. Le document est écrit par le pédiatre de la crèche avec la participation des parents et de l’équipe.

Vivre FM handicap

« Pour nous l’objectif c’était vraiment de favoriser l’accueil de tous les enfants quelque soit leur condition. »

Témoignage de Fabien, directeur de la crèche inclusive Ernest May de La Croix-Rouge à Paris, une crèche accueillant des enfants atteint de handicap en compagnie d’autres enfants de Paris et organisant des ateliers parents/enfants en faveur de l’éveil de l’enfant. 
Retrouvez l’interview de Fabien dans la chronique « Mon enfant différent » sur Vivre FM, en partenariat avec Handissimo en cliquant sur le bouton « Play ». 

Quelles autres solutions pourraient vous être utiles ?