La MDPH : une étape incontournable 2020-02-12T12:22:42+00:00

La MDPH : une étape incontournable

Les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) sont chargées de l’accueil et de l’accompagnement des personnes handicapées et de leurs proches. Il existe une MDPH dans chaque département, guichet unique pour toutes les démarches liées au handicap.

La MDPH sert à :

  • Obtenir des orientations, c’est-à-dire l’autorisation d’avoir des aménagements dans la scolarité, ou l’autorisation de demander à être inscrit dans un établissement ou un service spécialisé.
  • Obtenir des financements ou des remboursements, lorsque le handicap de votre enfant engendre des dépenses pour la famille, que vous n’auriez pas s’il n’était pas en situation de handicap. Par exemple : des soins non remboursés, un fauteuil roulant, le transport vers une école qui est loin, … Et également une compensation, si vous avez dû arrêter de travailler ou réduire votre temps de travail en raison du handicap de votre enfant.

Vous aurez des démarches à faire auprès de la MDPH tout au long de la vie de votre enfant. Concrètement, cela signifie remplir un dossier une première fois, et ensuite régulièrement (tous les ans ou tous les 2, 3 ou 5 ans, selon la durée de la notification que vous aurez obtenue par exemple). Leurs équipes examinent chaque situation. C’est la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui décide de l’orientation des personnes handicapées (enfant ou adulte) et de l’attribution des aides et prestations. Ce travail d’évaluation concerne également les enfants en âge d’être scolarisé qui peuvent notamment bénéficier d’un plan personnalisé de scolarisation (PPS).

A savoir : pour éviter une interruption de vos droits, il est recommandé de déposer une demande de renouvellement 6 mois avant la fin de validité de vos droits en cours.

Liens utiles :

Zoom sur la prestation de compensation du handicap (PCH), une alternative
intéressante lorsque l’Allocation d’education de l’enfant handicapé (AEEH) est insuffisante pour
couvrir les frais de certaines familles. Notamment lorsque celles-ci doivent recourir à des tierces
personnes rémunérées. Lire la suite