>>>Les séjours d’intégration
Les séjours d’intégration 2019-11-27T11:53:49+00:00
crêche enfant handicap

Les séjours d’inclusion : une colonie de vacances avec des aménagements pour votre enfant handicapé

De plus en plus d’organismes de vacances pour les enfants et les adolescents proposent des colonies de vacances d’intégration (ou d’inclusion), c’est-à-dire qui accueillent quelques enfants ayant des besoins particuliers, avec les autres (par exemple sur une colonie de 25 enfants, 5 enfants handicapés). Le plus souvent, le lieu d’accueil assure l’accessibilité pour tous aux bâtiments et à la pratique des activités.

Ces séjours s’adressent aux enfants plutôt autonomes, qui aiment les activités de loisir, et qui se sentent bien dans un groupe avec des enfants non handicapés.

Votre enfant participe le plus souvent aux mêmes activités que les autres enfants mais avec les adaptations nécessaires à son handicap et son rythme, et avec un animateur référent qui va s’occuper plus particulièrement de lui.

Une fois que vous avez identifié l’organisme qui pourrait vous convenir vous devez prendre contact directement. Pour bien préparer ce séjour et s’assurer que tout se passera bien :

  • Il est nécessaire de passer du temps en amont avec une personne responsable de l’organisme qui propose le séjour. L’idéal, est de prévoir en amont une rencontre avec une personne de l’équipe du séjour, votre enfant et vous.
  • Le dossier d’inscription doit être très précis et permettre de comprendre parfaitement quels sont les besoins de l’enfant au quotidien.
  • Enfin, il faut s’assurer que le taux d’encadrement est suffisant pour votre enfant.

Pour fournir le maximum d’information aux organisateurs, vous pouvez joindre des documents qui vont les aider à mieux comprendre les besoins de l’enfant (par exemple, le PAI* ou PPS* utilisés en milieu scolaire). Ils pourront ainsi connaître ses habitudes, ses difficultés, les soins, la conduite à tenir dans certaines situations.

* voir « Jargon »

Ces séjours s’adressent aux enfants et aux adolescents en situation de handicap, qui se sentent bien dans un groupe avec d’autres enfants, et qui veulent partager des vacances et des activités, parfois une passion, avec des jeunes de leur âge.

Les séjours sont organisés par tranche d’âge (généralement, les 6/12 ans, 12/15 ans et 15/17 ans) Néanmoins, en fonction du développement moteur et mental de votre enfant, le directeur de l’organisme de vacances peut être amené à le placer dans un groupe inférieur à sa tranche d’âge.

Le(a) directeur(rice) du centre avec qui vous aurez préparé le séjour, une équipe d’animation qualifiée (BAFA), un animateur référent (qui assure l’accompagnement de l’enfant durant le séjour, et assure le lien avec les parents avant et après le séjour) et l’intervention ponctuelle de personnel soignant en fonction des besoins de votre enfant (ex : un kiné, une infirmière…) sur prescription médicale.

Contactez directement le responsable de l’organisme de vacances.

  • Une offre assez variée, beaucoup de possibilités dans toute la France selon les goûts de votre enfant.
  • Il y a de très nombreux organismes, c’est parfois compliqué de s’y retrouver et de choisir. Pour les parents qui travaillent dans une entreprise ou un service public, le plus simple est de commencer par se renseigner auprès du Comité d’Entreprise s’il y en a un, ou du service social qui s’occupe des vacances. Sinon les recherches se font par le bouche à oreille, par la mairie, et en cherchant sur interne ( chercher les « séjours d’intégration »).

Pour que les conditions d’accueil soient optimales :

  • Il faut discuter avec le directeur du séjour pour savoir si l’encadrement qu’il propose est adapté au niveau d’autonomie de votre enfant, si le centre a un vrai projet pour l’accueil d’enfants avec des besoins spécifiques, quelle est la qualification éventuelle ou l’expérience de l’animateur référent.
  • De même, certains organismes disposent de matériel adapté, de jeux adaptés, c’est un signe qui montre qu’ils ont investi dans ce sujet.

Certaines colonies d’intégration sont réservées pour un type d’enfants précis, par exemple ceux qui sont atteints de surdité, ou d’un handicap mental. D’autres ne précisent pas le handicap.

De nombreux organismes peuvent verser des aides financières couvrant tout ou partie des frais de séjour. Vous devez les contacter directement : MDPH (Maison départementale des personnes handicapées), CAF, Mutualité Sociale Agricole, Services sociaux de votre commune, Mutuelles, Comités d’entreprise, Conseils Départementaux, Jeunesse en plein air.

Généralement ce type de séjour n’est pas plus cher pour les enfants handicapés. Certaines structures (par exemple Vitacolo à Lyon), ont un budget pour financer un accompagnateur supplémentaire pour les enfants avec un handicap.

BAFA : Brevet d’aptitude aux fonctions d’Animateur

AVE : Aide aux Vacances Enfants

AEEH : Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé

PAI :projet d’accueil individualisé

PPS: projet personnalisé de scolarisation

UFCV : Union française des centres de vacances et de loisirs