Le Centre d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP) 2020-07-28T20:47:42+00:00

Le Centre d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP)

CAMSP signifie Centre d’Action Médico-Sociale Précoce. C’est un lieu qui regroupe des médecins et des professionnels de la rééducation, pour comprendre le plus tôt possible les difficultés de l’enfant et l’aider à progresser.

Sommaire : 

Un CAMSP, c’est quoi ? 

Un Centre d’Action Médico-Social Précoce (CAMSP) est un lieu pour les enfants entre 0 et 6 ans, dont les parents ou le médecin traitant ont repéré une ou plusieurs difficultés : les progrès effectués sont plus lents que les autres enfants, le comportement de l’enfant pose des questions… Il arrive que dès la naissance, les parents savent que l’enfant pourrait rencontrer des difficultés, et l’enfant peut être orienté très tôt vers un CAMSP.

Dans un CAMSP, l’enfant est accueilli et accompagné par différents professionnels, en moyenne une à deux fois par semaine. L’objectif est de mieux comprendre quelles sont les difficultés de l’enfant et d’agir le plus tôt possible pour qu’il développe au mieux ses capacités.

Une première rencontre avec le médecin permet de faire le point sur les progrès de l’enfant et ses difficultés. Ensuite, un programme de séances est organisé avec les autres professionnels du CAMSP. Pendant les séances, les professionnels cherchent à mieux comprendre et évaluer les difficultés et les points forts de l’enfant (= diagnostic) et aident l’enfant à faire des progrès (= rééducation). Par exemple un kinésithérapeute peut aider l’enfant à réaliser certains mouvements, un orthophoniste peut stimuler un enfant pour qu’il apprenne à communiquer, un éducateur peut passer du temps avec l’enfant pour lui apprendre certaines choses (langage, relation à autrui)…

Les avantages d’un CAMSP : L’enfant est suivi par une équipe d’experts très tôt, qui l’aident à faire des progrès. Plusieurs professionnels différents sont rassemblés au même endroit, c’est plus simple pour les rendez-vous et le suivi des progrès de l’enfant !

Les points de vigilance : La liste d’attente peut être de plusieurs mois dans certains départements. Parfois il n’y a pas de CAMSP près de chez soi. Une organisation est à mettre en place pour conduire l’enfant au CAMSP régulièrement.

Un CAMSP, c’est pour qui ?

Les Centres d’Action Médico-Social Précoce s’adressent aux enfants de 0 à 6 ans, dès qu’ils présentent une difficulté de développement (trouble sensoriel, problème moteur, retard dans les apprentissages, comportements inhabituels etc.). Les CAMSP accueillent donc des enfants présentant des difficultés, des troubles ou un handicap et dont le diagnostic n’est pas forcément encore clair.

La grande majorité des CAMSP est polyvalente, c’est-à-dire qu’ils accueillent l’ensemble des enfants quels que soient leurs besoins. Parfois, ils sont spécialisés dans une problématique, par exemple la déficience auditive, le polyhandicap, l’autisme, les enfants nés prématurément…

Comment on y accède ? : Il n’y a pas besoin d’une ordonnance du médecin traitant ni d’une orientation par la MDPH. Il suffit de prendre contact directement avec le CAMSP le plus proche de chez soi pour un premier rendez-vous.

Les professionnels qu’on rencontre dans un CAMSP

La composition des équipes peut varier en fonction de la taille et de la spécialisation du CAMSP. L’équipe comprend généralement :

  • un ou plusieurs médecins : généralement un pédiatre, et parfois des pédopsychiatres, neurologues, médecins rééducateurs
  • infirmières puéricultrices
  • kinésithérapeutes (si le CAMPS est spécialisé dans les problèmes moteurs)
  • orthophonistes
  • psychomotriciens
  • ergothérapeutes
  • psychologues
  • éducateurs de jeunes enfants
  • puéricultrices
  • éducateurs spécialisés
  • assistantes sociales
  • directeur, coordinateur, secrétaire…

Le coût des consultations dans un CAMSP

Les consultations sont gratuites pour les familles (financées par l’assurance maladie et le département). Dans certains départements il est même possible de demander le remboursement du transport de l’enfant vers le CAMSP. Lorsque notre enfant a besoin de séances en plus du CAMSP, il faut faire appel à des professionnels libéraux. Dans ce cas le remboursement des soins libéraux peut être compliqué, il faut se renseigner avant.

Les autres informations qui pourraient vous être utiles :