> > Et s’il n’y a plus de place en établissement ?
Et s’il n’y a plus de place en établissement ? 2020-07-29T22:22:54+00:00

 Et s’il n’y a plus de place en établissement ?

Les listes d’attente pour obtenir une place pour votre enfant handicapé en établissement spécialisé sont parfois longues. Il se peut que vous vous retrouviez sans solution d’accueil ou de garde pour votre enfant. En cas de blocage, les solutions ci-dessous sont là pour vous aider :

Sommaire

Le PCPE : pour trouver une solution provisoire à votre enfant

Les Pôles de compétences et de prestations externalisées (PCPE) ont été mis en place en raison du grand nombre de familles qui sont dans l’attente d’une place dans un établissement ou service spécialisé pour son enfant handicapé. Le PCPE regroupe une équipe de professionnels formés à comprendre ce dont vous avez besoin et à trouver rapidement les bons professionnels pour accompagner votre enfant handicapé de manière provisoire, en attendant d’avoir une place dans un établissement spécialisé. Si vous avez besoin d’une notification MDPH, ils peuvent aussi vous aider à constituer votre dossier.

Maintenir les solutions en cours et organiser les soins 

Si votre enfant dispose d’une orientation vers un établissement, un service ou encore une classe spécialisée, mais qu’il n’y a pas de place disponible près de chez vous, le premier réflexe à avoir est de maintenir les solutions que vous avez déjà comme par exemple : poursuivre l’accueil en crèche, poursuivre la scolarisation dans la classe qui a accueilli l’enfant,… En bref, poursuivez toutes les solutions que vous avez, même si elles ne sont pas idéales !

En ce qui concerne les soins, il est toujours possible de faire appel à des professionnels libéraux. Cela prend du temps à organiser et à gérer (trouver le bon professionnel, prévoir les rendez-vous à l’avance, faire les trajets, organiser les suivis de soins…) mais si vous avez cette possibilité, cela évite une rupture de prise en charge. Vous pouvez demander un soutien financier à la MDPH en justifiant toutes les dépenses.

Utiliser des solutions d’accueil plus court (lieux d’accueil temporaire, lieux de répit)

Il existe de plus en plus des structures pour des accueils ponctuels ou temporaires, en attendant une place dans un établissement spécialisé :

Des structures proposent des activités à la journée ou des week-ends que vous pouvez retrouver dans notre section “Loisirs et Vacances”.

Des établissements sont dédiés à l’accueil ponctuel des enfants ou ados « sans-solutions » c’est-à-dire qui sont sur liste d’attente ou pour qui l’établissement d’avant ne convient plus.

Des « lieux de répit » accueillent les enfants sur des durées courtes et provisoires, pour permettre aux parents et aux proches de se reposer. Ils servent à la fois à prendre en charge l’enfant dans un cadre différent de son cadre habituel, et à permettre aux parents de souffler un peu. Retrouvez-les également dans notre section « Soutien des familles et répit ».

« On a déjà mis du temps à accepter que notre enfant devait aller dans un établissement spécialisé. Et une fois que nous avons commencé les démarches, nous avons compris qu’en fait, il n’y avait pas de places dans les établissements autour de chez nous ! Il a fallu encore 3 ans de solutions bancales avant qu’il ne soit accepté. »

Thierry, papa de Lucas, 8 ans

Le manque de place en établissement

Retrouvez le témoignage de Franck, papa de Thomas

Les autres informations qui pourraient vous être utiles :